Jean SCHUCK-->

Du 5 juin au 5 novembre 2008
Pour Jean Schuck, la montagne c'est d'abord l'approche des grandes faces qui cachent le ciel; d'horizon, point ici, juste le froid, la neige, les brumes ou la chaleur torride de l'été alors qu'un orage menace. Avant même que de s'inspirer de ce névé entrevu dans un tourbillon de nuées, ou se jouer de l'architecture des cimes, il contient cette fougue du crayon et se concentre longtemps pour ne relever que l'essentiel en quelques et traits de lumière.

 

Van Ha
B I O G R A P H I E
Jean SCHUCK, né à Dôle en 1937, a suivi des études classiques, ayant comme maître Max Schemberg, lui-même issu du mouvement post-cubiste. Il découvre la lumière en Algérie où il suit les cours d’une académie de peinture.
En 1970, il s’installe à Crissey près de Chalon sur Saône. Là, il poursuit ses recherches picturales tout en assumant des cours à l’Ecole d’Art de Chalon. Puis, en 1985, il crée un atelier d’initiation aux Arts Plastiques.

La succession des œuvres révèle les étapes d’un questionnement où s’affrontent, dans les termes de la représentation et de sa mise en crise par la Modernité, le Sujet et sa traduction plastique, le Motif saisi dans sa fugacité.

La question n’est donc surtout pas : « Comment exprimer l’émotion ? » - approche romanesque qui autorise souvent en art, l’auto complaisance - mais, « Comment construire la sensation ? » - approche post-Cézanienne qui cherche à justifier sa mise en forme comme matériau de la composition.

Certes, ses premières toiles prêtent à la réalité une certaine atmosphère littéraire dans les paysages. Ici, la matière ne se signifie pas elle-même. Succède une approche qui ne se veut pas fondamentalement cubiste, mais qui tend à un dépouillement, fruit d’une logique condensatrice des perceptions.

Hilary DYMOND -->

du 22 décembre au
6 mai 2007



Hilary DYMOND

 


Née en 1953 à Blackwood au Pays de Galles, cette anglaise, passionnée depuis toujours par la peinture, s’inscrit à30 ans aux Beaux Arts de Londres, et s’installe à Lyon voilà près de 20 ans.
Elle sort diplômée des Beaux Arts de Lyon puis y expose ses oeuves, ainsi qu’à Los Angeles, à Stuttgart ou encore en Italie.

Elle s’est intéressée dans les premièresannées, instinctivement, aux champs, qui ont marqué le début de sa carrière, puis aux jeux subtils de la lumière et del’eau des étangs des Dombes. 2003 sonne le glas de 20 ans de recherche constante sur ce sujet : tabula rasa del’horizontalité ! : direction Chamonix où elle se heurte à la verticalité.

La même passion, la même force émotionnellel’anime pour peindre l’ivresse brutale et fascinante des pics vertigineux, la poésie glacée des brouillards d’altitude,la douceur mystérieuse des étendues neigeuses.

Approches fougueuses, touches précises de pinceaux et de brosses,utilisant une palette allant du blanc aux camaïeux de gris, de noir, rehaussés d’un peu de vert.

Cette série de paysagesde la chaîne des Alpes, hostiles, balayés par le vent, déchiquetés, saupoudrés de blancheur immaculée, témoigne dudésir intarissable d’Hilary Dymond de rendre simplement un magnifique hommage à la beauté de la nature.

 

VENEZ DÉCOUVRIR LE PAYS DES INUIT À CHAMONIX !-->

DE MAI A NOVEMBRE 2006



Entre le 25 mai au debut Novembre 2006, L’Hotel Hameau Albert 1er de Chamonix propose une exposition d’art Inuit. Cette exposition a pour but de faire découvrir l’art Inuit avec les sculptures de pierre et une collection d’estampes de Kootoo Munno, artiste Inuit du Canada. La Galerie TIKERAK d’Annecy et L’Hotel Hameau Albert 1er de Chamonix espèrent votre présence pour cette unique exposition consacrée à la promotion de l’art Inuit dans la région du Mont Blanc.

 



L’estampe Inuit


Plus exigeante en moyens matériels que la sculpture, l’estampe Inuit est née du regroupement d’artistes autour d’un atelier de gravure.

La première collection d’estampes Inuit a vu le jour à Cape Dorset en 1958.
Tous les ateliers de gravure observent des règles rigoureuses : les œuvres sont émises en un seul tirage, de 50 exemplaires généralement. Les épreuves d’artistes peu nombreuses (4 ou 5) sont hors commerce et alimentent les musées.
Les artistes ont très vite acquis une grande maîtrise de la gravure sur pierre : comme pour l’imprimerie, seul reste en relief le dessin à reproduire ; Le bloc poli est sculpté par le maître graveur qui enlève au ciseau les zones qui ne seront pas encrées.

Les différentes couleurs s’appliquent par superposition, des plus claires aux plus foncées, à la main. La procédure est recommencée à chaque nouvelle impression. La pierre est ensuite repolie pour être réutilisée.

Le pochoir est une technique plus simple qui utilise le cache et la brosse et qui permet des dégradés. Dès 1975, les maîtres graveurs de Cape Dorset ont associé le pochoir à la gravure sur pierre.



Les thèmes

Les thèmes généralement choisis par les artistes Inuit illustrent leur environnement, leurs activités, leurs croyances et témoignent de leur attachement au milieu géographique et culturel dans lequel ils vivent.

 

Guennady Pylaev, aquarelliste, et Suzel Galia, sculpteur, exposent leurs œuvres-->

du 18 décembre 2005 au
16 avril 2006

 






Guennady Pylaev est originaire de Moscou, où il a appris à peindre et à dessiner dans les célèbres écoles des beaux arts russes. Aquarelliste et graphiste réputé, il participe notamment à la réalisation des décors du Bolchoï. Depuis une dizaine d'années, il est épris de la vallée de Chamonix où il séjourne régulièrement et d'où il repart avec sa provision de motifs et d'émerveillements qui nourrissent son œuvre.

Suzel Galia a découvert la passion de la sculpture à l'aube de la quarantaine. Elle a appris le travail de la pierre et ses techniques en Toscane et vit aujourd'hui entre Paris, Cluny et Grenoble, suivant qu'elle a envie de plein ciel ou d'ateliers clos. Elle cisèle et donne une forme ultime aux "cailloux" qu'elle découvre dans les carrières, les fonds de rivière et les grèves.

Tony Astill expose ses aquarelles et gravures anciennes du mont Blanc et de la vallée de Chamonix-->

DU 16 DECEMBRE 2004 AU 7 MAI 2005







L'inauguration, le 16 décembre, sera également l'occasion pour Martine et Pierre Carrier de faire découvrir les toutes nouvelles chambres de l'hôtel Albert 1er.

 

Evelyne Cail expose ses “peintures et pastels, souvenirs de Mongolie”-->

Du 9 juillet au 12 septembre 2004

 


“Dans les tableaux d'Evelyne Cail, on trouve le dessin des griffures sur la glace, la gravure des galets au milieu d'un torrent…
Mais le tableau et ses suites ne sont pas autre chose qu'une toile, grande ou petite, peinte avec des couleurs, des tons fabriqués, des traits fusionnés après avoir été chauffés à même le corps : et la couleur reste couleur, même si elle fait dire pudeur, violence, calme et fureur.”


Alexandre Galperine

ARTISTES EXPOSES EN 2003-->





Sophie Crawford expose ses “papiers découpés”, du 15 décembre 2003 au 15 avril 2004. Précision, délicatesse, originalité… Tout un univers prend vie entre les mains expertes de cette artiste.

 






Yvette Mintzberg expose ses céramiques, des objets sculpturaux et fonctionnels fabriqués en argile à grès, traités aux oxydes métalliques ou à l’émail à la cendre, cuits dans un four électrique à 1280 °C. Certaines pièces sont également cuites en Raku ou en cuisson fumée.

DU 20 DÉCEMBRE 2002 AU 1er NOVEMBRE 2003



L'EXPOSITION DU CENTENAIRE

A l’occasion du centenaire de la Pension du chemin de fer, Pierre et Martine Carrier ont organisé une rétrospective des grands peintres de la vallée de Chamonix. De Gabriel Loppé à Marcel Wibault, cette exposition permet de se rendre compte de la grande variété d’interprétation qu’a suscité cet environnement exceptionnel construit autour du mont Blanc. En marge de cette exposition se tient une rétrospective des quelques moments de l’évolution de ce qui est maintenant le hameau Albert 1er.

LES PEINTRES EXPOSÉS


GABRIEL LOPPE ( 1825 – 1913)
Effets de brouillard en montagne,
1880 / HXL 75x56 , huile sur toile



ANGES ABRATE ( 1900 – 1985)
Le Mont Blanc vu du Mont d’Arbois, 1959
46x55, huile sur panneau


MARCEL WIBAULT ( 1904 – 1997)
- Chalets de Charousse et aiguilles de Chamonix
65x45, huile sur panneau
Gapriel Loppé (1825-1913)
Charles-Henry Contencin (1848-1955)
Abbé Pierre Cales (1870-1961)
Joseph Communal (1876-1962)
Edgar Bouillette (1872-1960)
Claudius Seignol (1858-1926)
Charles Bertier (1860-1924)
Andre Roz (1887-1946)
Albert Doran (1892-1987)
Lucien Poignant (1905-1941)
Jacques Fourcy (1906-1990)
Anges Abrate (1900-1985)
Marcel Wibault (1904-1997)

LISTE DES TABLEAUX EXPOSITION DU CENTENAIRE

GABRIEL LOPPE ( 1825 – 1913)

- Effets de brouillard en montagne, 1880
HXL 75x56 , huile sur toile

- Crevasse de la Mer de Glace, (reproduction ci-dessus) 1885
HXL 100x78, huile sur toile
- Séracs / HXL 22X15, huile sur toile
- Titre illisible, entre la montagne de Pormenaz
et l’aiguille de Varens

CHARLES HENRY CONTENCIN ( 1848 – 1955)
- Le lac du plan de l’aiguille / 55x46, huile sur panneau
- Mont Blanc, vue depuis le lac Noir / 65x52, huile sur toile

ABBE PIERRE CALES (1870 – 1961)
- Le Lac Blanc, Au fond, les Grandes Jorasses / 27x19, huile sur panneau

JOSEPH COMMUNAL ( 1876 – 1962)
- La Mer de Glace / 28x20
- Aiguille Verte et le Dru vue du Lac Blanc, 1913 / 41x32, huile sur toile
- Au col de Voza, 1924 / 41x32, huile sur panneau

EDGAR BOUILLETTE ( 1872 – 1960)
- Samoteu, paysage de neige, 1926 / 35x27, huile sur toile
- Etude : « sous bois sous la neige », 1933 / 35x27, huile sur toile
- Le lac du plan de la Cry / 35x21, huile sur toile

CLAUDIUS SEIGNOL ( 1858 – 1926)
- Le Moulin des Tines / 60x42, huile sur toile

CHARLES BERTIER ( 1860 – 1924)
- Heure rose – Cirque de la Mer de Glace, 1908 / 52x80, huile sur toile

ANDRE ROZ ( 1887 – 1946)
- Sans titre : Mont Blanc vue de Cordon / 44x35, huile sur toile

ALBERT DORAN ( 1892 – 1987)
- Le refuge Albert 1er et le Chardonnet / 101x72, huile sur panneau

JACQUES FOURCY ( 1906 – 1990)
- Aurores sur les aiguilles Dorées, 1955 / 77x57, huile sur panneau
- Lever de soleil sur l’aiguille des Drus, 1955 / 77x57, huile sur panneau

ANGES ABRATE ( 1900 – 1985)
- Le Mont Blanc vu du Mont d’Arbois, 1959 / 46x55, huile sur panneau
- Vallorcine / huile sur panneau

MARCEL WIBAULT ( 1904 – 1997)
- Le lac Cornu, 1949 / 55x45, huile sur panneau
- Sur les pentes du col de Voza, les aiguilles de Chamonix, 1955 / 60x45, huile sur panneau
- Danseuses, 1957 / 38x27 huile sur panneau
- Aiguille et glacier du Tour, 1952 / 46x37, huile sur panneau
- Chalets de Charousse et aiguilles de Chamonix / 65x45, huile sur panneau
- Chalet au Mont de Servoz et le massif du Mont Blanc / 60x45, huile sur panneau

LUCIEN POIGNANT ( 1905 – 1941)
- Les chalets de Charamillon / 30x73, huile sur toile
- Soir sur l’aiguille du Midi, vallée de Chamonix / 54x45 huile sur panneau
- Les chalets de Charamillon / 30x73, huile sur toile



























































Tous ces tableaux proviennent de collections privées :
- Les amis du Vieux Chamonix - Le Hameau Albert 1er, Pierre et Marcel Carrier
- Mme Marie Noël Borgeaud (auteur du livre « Gabriel Loppé, peintre, photographe et alpiniste »)
- Jacques Bilgeri - Bernard Ferrari - Loïc Lucas


 


 

ARTISTES EXPOSES EN 2002-->




Sokey Edorh
, peintre et sculpteur, est né en 1955 à Lomé (Togo).
Il est, sans conteste, le chef de file de ce que l’on appelle
l’“école de Lomé” et a formé toute la jeune génération qui explose
aujourd’hui en Afrique et en Europe.
Son travail est fortement ancré dans la tradition et d’une authenticité
reconnue dans le monde entier.

 






Andy Parkin
est peintre et sculpteur mais avant tout alpiniste.
Son travail est essentiellement fondé sur sa pratique de l'alpinisme de très haut niveau
et des émotions qu’elle suscite. Autant dire que l’univers qu’il propose lui est très personnel
mais accomplit le tour de force d’être perçu du plus grand nombre.

 





Francis-Olivier Brunet
expose ses œuvres depuis vingt ans, en région Rhônes-Alpes à ses débuts puis dans toute la France ainsi qu’à Genève. Son “Bestaire des Alpes” exposé au Hameau Albert 1er a connu un succès mérité, souligné par la presse. Le travail plaqtique de Francis-Olivier s’exprime aujourd’hui dans l’édition, avec la publication de l’ouvrage “Rêve tibétain” qu’il a magnifiquement illustré. Une exposition de son travail sur “mémoire de skis et autres rêves est présentée jusqu’à Paques à la galerie “Mille lieux du Monde” de Servoz”.

 

 


 

 

 

 

 

ARTISTES EXPOSES DE 1995 A 1998-->

wibault
1995
camilieri remon
1996 1997
ravanel Laloue
1997 1998

 

Hameau Albert 1er – Hôtel, restaurants et spa famille Carrier et Maillet – 38 route du Bouchet – 74400 Chamonix Mont Blanc – France – Tel : 0033 (0)4 50 53 05 09 – Fax : 0033 (0)4 50 55 95 48 – mail : infos@hameaualbert.fr