Press reviews

AIR FRANCE MADAME, FÉVRIER-MARS 2003

HAMEAU ALBERT 1ER. Célébrant cette année son centenaire, ce quatre étoiles de charme se compose d’un hôtel traditionnel de 27 chambres douillettes, de trois chalets privés ainsi que d’une ferme de 12 chambres. L’ensemble constitue un lieu de villégiature montagnarde unique avec vue sur le mont Blanc et dispose d’un grand confort (jacuzzi, sauna, fitness centre avec piscine et Bachal, espace de soins et beauté). Affaire de famille depuis quatre générations, le Hameau Albert 1er a été classé en 2000 Relais & Châteaux et Relais Gourmand, Pierre Carrier, maître des lieux, ayant en effet ajouté la gastronomie à l’hospitalité avec deux tables.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ, 25 DÉCEMBRE 2002

UN BEAU CENTENAIRE, L’HÔTEL ALBERT 1ER.
C’est en amateur de peinture de montagne fort éclectique que Pierre Carrier, qui porte très haut la réputation de l’hôtel Albert 1er , a choisi de fêter les cent ans de l’établissement. Pour l’occasion, Pierre Carrier a sorti des tableaux de sa collection particulière. D’autres lui ont été prêtés, par des proches et Les Amis du Vieux Chamonix, association qui possède une des plus importantes collections Loppé. Ainsi, l’abbé Cales côtoie Ange Abrate, Joseph Communal et Marcel Wibault, parmi les plus illustres peintres de montagne (…).
La famille Carrier a donc choisi ce week-end de Noël pour se retourner vers ses origines, avec cet hommage à la montagne et à la vallée où les propriétaires de l’hôtel Albert 1er plongent leurs racines au moins jusqu’au XVIIe siècle.

LES ECHOS-SÉRIE LIMITÉ, DÉCEMBRE 2002

HÔTEL EN VUE. (…) La famille Carrier continue, de père en fils, à tenir les rênes de l’établissement. Depuis 1983, avec Pierre et Martine, une nouvelle génération s’est installée aux commandes. Leur objectif : faire de l’hôtel une étape incontournable de la Haute-Savoie. En misant sur une décoration chaleureuse, qui alterne le bois et le granit, les meubles savoyards et les objets d’art populaire, le design et les tissus recherchés, ils lui apportent peu à peu une touche de confort et de douceur de vivre.

DEMEURES ET CHÂTEAUX, HORS-SÉRIE, NOVEMBRE 2002

HAMEAU ALBERT 1er, l’esprit de famille. 1903-2003 : quels événements avez-vous prévus pour fêter le centenaire de l’hôtel ? Pierre Carrier : Les festivités vont commencer avec un réveillon du jour de l’an très spécial : à la carte, nous allons proposer des plats en remontant dans le temps, des origines de l’hôtel à nos jours. A chacun de ces plats sera associé le prénom du cuisinier qui l’a créé, depuis mon arrière-grand-père jusqu’à moi. Il y aura ensuite des animations toute l’année. Nous organisons régulièrement des expositions de peinture. Cette année, nous allons présenter les plus beaux tableaux issus de notre collection et de celles d’autres particuliers, des œuvres des meilleurs peintres de montagne, datant de 1850 à 1950. Cette exposition sera organisée en collaboration avec le Musée alpin de Chamonix, mais se tiendra exclusivement dans l’hôtel.

LE FIGARO, 30 NOVEMBRE-1er DÉCEMBRE 2002

HAMEAU ALBERT 1er : DANSEZ CENTENAIRES ! En 1903, cette petite pension de famille de Chamonix qui fait aussi crèmerie s’appelle l’Hôtel du Chemin de fer. Depuis un an, le train concurrence la diligence de Joseph Carrier, épicier et… fondateur d’une dynastie d’hôteliers ! Cent ans ont passé. Pierre, son arrière-petit-fils, fait à nouveau claquer les roues et les sabots d’une ancienne calèche pour le plaisir des hôtes.

VALEURS ACTUELLES, AOÛT 2002

LE CARNET DE VOS VACANCES. Le hameau Albert 1er. L’hôtel mythique par excellence où Pierre et Martine Carrier conjuguent à merveille respect des traditions et modernisme, aussi bien dans la décoration que dans la gastronomie, puisque ce « quatre étoiles » Relais & Châteaux est également Relais Gourmand. Leur sens aigu du confort, de l’accueil et des plaisirs de la table se déclinent aussi de façon étonnante à La Maison Carrier, adorable et succulent restaurant de pays, dans Le Hameau Albert 1er, à côté de la piscine. Un patrimoine familial qu’ils ont su faire fructifier.

ALPES MAGAZINE, ÉTÉ 2002

GASTRONOMIE. Coup de cœur pour la Maison Carrier, à Chamonix. Chez ces hôteliers de père en fils (quatre générations), les traditions sont reines. Tradition d’accueil et de confort, mais aussi tradition de découverte à travers la simplicité. S’inspirant de la sagesse de Curnonsky qui déclara un jour : « Faites simple, vous risquez de faire bon », Pierre Carrier a remis la Maison Carrier sur le devant de la scène. Sans frontières, la carte puise allègrement dans le savoir-faire culinaire savoyard, piémontais ou valaisan, mais avec une touche on ne peut plus personnalisée. Certes, la vision « artistique » est moins flagrante qu’à la table de l’Albert 1er (deux étoiles au Michelin et 18/20 au Gault-et-Millau), mais cette « p’tite dernière », portée sur les fonts baptismaux il y a quatre ans, a réussi son examen de passage haut la main (14/20 au Gault et deux fourchettes rouges au Michelin). Le cochon y est sans doute pour quelque chose… Animal fétiche de la Maison Carrier - à son ouverture, le restaurant avait tablé sur un menu « pur porc » -, il se savoure sous toutes les formes : pieds de cochon grillés entiers sauce béarnaise, jambon de cochon de lait braisé au foin ou boudin de la maison (péché mignon de la snowboardeuse Karine Ruby), servi avec un « carti à la chirve » (une fricassée de poires et de pommes de terre au lard).

L'ART DE VOYAGER, FÉVRIER-MARS 2002

COUP DE CŒUR. Le Hameau Albert 1er. Dans le jardin de l’hôtel, fondé par son arrière-grand-père et qui a gardé son style 1900, Pierre Carrier a adjoint une « ferme » de douze chambres et trois chalets individuels, tout en vieux bois de récupération. Le résultat est une réussite absolue. A chacun son style : épaisses moquettes et classicisme pour les 27 chambres grand confort de l’hôtel 1900, belles planches blondes, mobilier et tableaux contemporains, cheminées pour celles de la ferme ; haute gastronomie (2 étoiles au Michelin) au restaurant Albert 1er, recettes traditionnelles montagnardes sous la « borne » à La Maison Carrier. Cerise sur le gâteau, une divine piscine « panoramique » hiver comme été, avec un coin jaccuzi (…).

Pages