Press reviews

IMAGES, ÉTÉ 2003

LE HAMEAU ALBERT 1er FÊTE SON CENTENAIRE. Aujourd'hui, l'ancienne "Pension du Chemin de Fer" est devenue un hôtel de charme qui allie tradition montagnarde et très haut niveau de confort. Le restaurant Albert 1er jouit d'une grande renommée tant à Chamonix que dans les régions voisines, vallée d'Aoste et Valais ; il propose une cuisine du terroir renouvelée au fil des saisons. Les fourneaux, authentiques traditions de famille, sont dirigés personnellement par le grand chef de la quatrième génération, monsieur Pierre Carrier.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ, 15 JUIN 2003

PLUIE D'ÉTOILES À L'ALBERT 1ER. C'est un grand dîner de gala qui doit se tenir à l'Albert 1er, le "deux macarons" de Chamonix, le 3 juillet prochain.
Centenaire de l'établissement oblige, le chef Pierre Carrier a concocté une soirée de gala qui devrait réunir, aux fourneaux ou dans la salle, ses confrères les plus prestigieux. Si Marc Veyrat, Guy Martin, Jean-Pierre Jacob seront en cuisine aux côtés du maître des lieux, Paul Bocuse et Pierre Troisgros seront eux les invités d'honneur. Ce dîner de gala au profit de l'association "A chacun son Everest" réunira également des chefs rhône-alpins, suisses et italiens. Il sera l'occasion de lancer une grande association transfrontalière, "Terroir et qualité autour du Mont-Blanc", rassemblant les chefs savoyards, valaisans et valdôtains.

CÔTÉ EST, JUIN-AOÛT 2003

DESIGN AU CHALET. Ce grand chalet d'alpage (le chalet Soli) avait été démonté et remonté au coeur de Chamonix par le père de Pierre Carrier il y a une trentaine d'années. Comme quoi, ce n'est pas une mode si récente que de transplanter les chalets d'alpage !
C'est à Bernard Ferrari, l'architecte des Fermes du Hameau Albert 1er, que Pierre et Martine Carrier confient la mission de faire de ce chalet noiraud, "sombre comme une cave", le petit bijou de lumière et d'espace qu'il est aujourd'hui. Deux couples ou une grande famille peuvent y séjourner dans un luxe d'espace et de beauté.

PARIS-MATCH, 29 MAIS AU 4 JUIN 2003

BAIN DE BIEN-ÊTRE À CHAMONIX. Installé dans un chalet, le spa de l'Albert 1er marie la sobriété d'une architecture intérieure épurée - meubles design aux lignes bien dessinées - à la chaleur du bois avec des parquets et un mobilier couleur miel et pain d'épice. Le tout baigné d'une belle lumière naturelle.
Exceptionnelle, la piscine à cheval entre l'intérieur et l'extérieur qui donne sur le Mont-Blanc.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ, 10 MAI 2003

GRAND EXAMEN POUR GRANDS CRUS AÉRÉS. Dans le salon de l'Albert 1er, le silence est quasi religieux. Pour que les papilles parviennent à leur niveau d'excellence, on se doit de garder l'ouïe au repas. Quand vue, odorat puis goût sort sollicités, tout est question de sens et de concentration. Cette semaine, sur deux jours, un aéropage de connaisseurs assermentés, sommeliers, oenologues et grands producteurs venus de six pays d'Europe ont pris part à la session du grand jury consacrée aux vins de Bordeaux, rive gauche, millésimes 1989 et 1996. Une centaine de vins, Graves, Pessac ou Médoc, tous grands crus classés ou presque, ont été jugés par 14 experts européens, parmi lesquels Olivier Poussier, de chez Lenôtre, récemment élu meilleur sommelier du monde.

CUISINE, MARS 2003

PIERRE CARRIER, ALBERT 1er. Pas de poussière ni de cendre pour un centenaire dans un décor qui allie la tradition savoyarde au design italien et qui s'appuie sur une brillante cuisine. (...) Pour le menu du centenaire servi aux clients désireux de vouloir remonter le temps, chaque plat rappelle les spécialités des différentes générations qui ont successivement pris en main la digne maison. Les grandes valeurs sont respectées.

LU DANS LE FIGARO MAGAZINE DU 15 FEVRIER 2003

Partir au ski aujourd’hui, c’est autre chose que dévaler les pentes à longueur de journée : on veut aussi du charme, du confort, du bien-être… L’hôtellerie de luxe s’est mise au diapason de cette clientèle réclamant toujours plus de qualité mais aussi un environnement de caractère et le dernier cri dans ses installations. Résultat : quelques établissements ébouriffants, conjuguant plaisirs de la neige et raffinement, que l’on retrouve dans le dernier volume de la collection de livres “Hôtels extraordinaires” imaginée par Herbert Ypma. Parmi les coups de cœur de l’auteur, le Hameau Albert 1er , situé au pied du mont Blanc, à Chamonix. Propriété de la famille Carrier depuis un siècle, ce “hameau” s’est métamorphosé sous la houlette de Pierre Carrier et enrichi d’une authentique ferme qu’il a fait transporter et reconstituer dans le moindre détail. Si l’aspect extérieur n’a pas bougé, avec ses poutres patinées, ses balcons de bois et ses petites fenêtres ourlées de neige, l’intérieur, en revanche, a été complètement chamboulé et les chambres offrent un mélange étonnant de rusticité et d’ultramodernité. Détente dans la baignoire balnéo de la salle de bains en verre et granit gris ou au centre spa. Mais le bonheur total vous attend dans la piscine intérieure-extérieure, chauffé et largement vitrée, qui permet de faire tranquillement ses longueurs tout en savourant la vue sur le mont Blanc.

FRANCE DIMANCHE, FÉVRIER 2003

CUISINEZ COMME UN GRAND CHEF. Elle est bien loin, l'époque où Joseph fondait son "Hôtel-pension du chemin de fer" de Chamonix ! Et pourtant, depuis 1903, année où cet hôtel fut lancé sur les rails, quatre générations auront su en faire l'un de nos prestigieux établissements. Cent bougies et deux étoiles au Guide rouge, un record dont n'est pas peu fier Pierre Carrier, grand amoureux des légumes. A commencer par la pomme de terre que l'arrière-arrière-grand-mère accomodait simplement au lard mais qu'il décline aujourd'hui avec un art consommé...

Pages