Press reviews

L'EXPRESS MAG, 19-25 JUILLET 2004

DES MONTAGNES DE GOURMANDISE.

Vous avez encore en tête la fondue à la bonne franquette des Bronzés font du ski ? Oubliez vos clichés sur la gastronomie alpine et préparez-vous à partir à la découverte de produits du cru ressuscités ou tout juste lancés par des passionnés, de saveurs à la subtilité inattendue, de chefs étoilés qui flirtent avec les sommets… (…) Chez le chef biétoilé Pierre Carrier, au Hameau Albert Ier, à Chamonix, le lard fumé d'Arnad se métamorphose en émulsion pour mieux souligner la finesse d'une noix de saint-jacques.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ, 17 JUILLET 2004

SOUVENIRS DE MONGOLIE.

L'hôtel Albert Ier et la Maison Carrier offrent un écrin jusqu'au 12 septembre au peintre Evelyne Cail et au sculpteur Lucette Cherix pour exposer leurs œuvres à leur retour de Mongolie.
Après trois semaines passées en Mongolie, Evelyne Cail nous fait rêver devant ses peintures et pastels, qui, contrairement à la photo qui supprime l'imaginaire, nous permettent de voyager en laissant libre cours à notre imagination. On s'évade des paysages plutôt verticaux de Chamonix pour se retrouver les yeux perdus sur des immensités horizontales face aux jaunes de l'herbe des steppes et aux couleurs rendues pastels grâce à la brûlure du soleil, la lumière étant si forte en Mongolie, qu'elle noie les couleurs. (…)
Lucette Cherix a le goût de la sculpture “depuis toujours” ! Elle présente à l'hôtel Albert Ier et à la Maison Carrier ses “Nomades”. Pendant son séjour en Mongolie, elle a été enthousiasmée par l'espace de ce pays et la liberté que les Nomades dégagent. Elle pense à tous les nomades du monde car elle-même se considère “nomade” par son art et sa créativité ! Ses sculptures sont réalisées en porcelaine, en grès et en argile ; le travail de Lucette Cherix est axé sur le regard de ces peuples nomades qui ont leurs yeux, derrière les voiles, rivés sur les terres immenses et les bourrasques qui en modifient le relief.

MARIE-CLAIRE, JUILLET 2004

CHAMONIX… VU PAR LA GUIDE SYLVIANE TAVERNIER.

Le Hameau Albert Ier. J'apprécie le lieu pour le sourire du personnel, son centre fitness, son espace bien-être et son mur d'escalade. Autant je peux ne pas me laver pendant trois jours, autant j'aime me bichonner à outrance. Je fais rarement dans les intermédiaires. Reste que ce paradis (ndlr : c'est un Relais&Châteaux) est tenu par ma sœur Martine et son mari. Arpès la vie brute, silencieuse, physique, le Hameau est un sas de décompression. Entre frangines, on évoque les potins de Chamonix…

GOÛTEZ-VOIR, 18 AVRIL 2004

Lors de l'émission télé d'Odile Mattei “Goûtez-voir” (le dimanche à 11h28 sur France 3), le thème du jour était le Reblochon. A cette occasion, le tournage de l'émission a eu lieu à la Maison Carrier.

FRANCE DIMANCHE, 12-18 MARS 2004

PIERRE CARRIER, “HAMEAU ALBERT 1ER”, À CHAMONIX.
Si les mauvaises langues se plaisent à dire que le poireau est l'asperge du pauvre, les fins palais pensent tout autrement. Très diététiques, puissants ou d'un goût délicat, suivant les variétés et les saisons, les poireaux s'adaptent à bien des préparations. (…) D'autant qu'il inspire nos grands chefs, à commencer par Pierre Carrier qui, avec la complicité de son remarquable second, Michaël Bourdillat, nous offre cette plaisante déclinaison, prouvant, si besoin est, que le poireau, si présent en cuisine classique, fait aussi merveille dans des préparations très contemporaines.

VOYAGES, 17 JANVIER 2004

HÉBERGEMENT ET GASTRONOMIE.
Coup de cœur pour le Hameau Albert 1er, hôtel Relais et Châteaux, Relais gourmand. Le chef Pierre Carrier propose une splendeur pour les yeux, un délice pour les gourmets, une aventure gastronomique délectable !
L'hôtel offre tout le confort, piscine extérieure chauffée entourée d'une charpente en bois et fermée sur trois côtés avec d'immenses panneaux de verre. Le soir, la vue sur le massif du mont Blanc est magique.

CHALLENGES, 16 JANVIER 2004

ON AIME : HAMEAU ALBERT 1ER À CHAMONIX.
Cent ans déjà à l'allumage des fourneaux et beaucoup de générations : Pierre Carrier mène le jeu devant les meilleurs cuisiniers du massif. Sa carte est de Savoie, de Piémont, de Provence, selon leur toujours. Il en jongle avec ferveur, juxtapose avec brio, éblouit sans conteste. Tarte cardons, truffes, parmesan ; omble chevalier au miel ; ris de veau à la réglisse ; soufflé à la poire Williams. Que du vrai et que du grand.

HÔTEL RESTAU, 13 JANVIER 2004

VALEUR SÛRE.
Pour satisfaire une clientèle internationale haut de gamme, Pierre Carrier s’attache à réinventer la cuisine montagnarde “pauvre à l’origine, à base de chou, de lard et de pommes de terre, mais qui s’est enrichie avec les influences piémontaises, lui apportant une touche méditerranéenne”. (…) Pierre Carrier estime pour sa part “qu’il ne faut pas trop insister sur l’accessibilité de Chamonix à tout prix, au risque de nuire à son image sportive et prestigieuse. Il faut plutôt accroître la qualité de nos prestations pour attirer une clientèle haut de gamme”. Dans cette perspective, le Hameau Albert 1er engagera à l'automne des travaux de rénovation, passant de 27 à 18 chambres.

Pages